La vertu de Sysiphe: Roger Caillois et la défaite française