Le « patrimoine culturel » de l’eau: gestion, utilisation et protection des ressources naturelles et droits des peuples indigènes et tribaux

ORIOLO, Anna
2012

9788854854604
L’eau est une ressource fondamentale nécessaire pour la vie. Elle a conduit au développement et à la production de « culture matérielle » sous forme d’objets, technologies et de structures indispensables à sa récolte, conservation, exploitation et préservation. L’eau est aussi un catalyseur de pratiques culturelles qui constituent des expressions importantes du patrimoine culturel « immatériel ». L’arrêt rendu en juin 2012 par la Cour interaméricaine dans l’affaire Sarayaku v. Ecuador a largement contribué à l’élaboration de normes internationales relatives aux droits des peuples autochtones et tribaux et en particulier au droit de propriété collective sur leurs terres et ressources naturelles, consolidant ainsi les orientations déjà exprimées par la Cour en 2007 dans l’affaire Saramaka v. Suriname. La jurisprudence examinée apparaît aussi particulièrement intéressante dans le cadre des droits des communautés autochtones regardant la gestion, l’utilisation et la protection des ressources hydriques.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11386/3878588
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact