L’intimité exorbitante de l’image. Illusions, remémorations et incorporations médiales