Biologie et déconstruction. Entre Ameisen et Derrida