“Tout le monde a des droits, sauf moi”. Pour une éthique du “commun”